Quand l’Occident a faim, l’Afrique doit mourir

Publié le par thruthway

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTKJTLgdxDLpswmtOVPCDb3oZ1UOwBu5aS0EHjj8Si58_v9qA-f
La mise en abîme d’un concept, signifie que l’on en parle, que l’on en discute. Il s’agit de simples réflexions personnelles sur l’Afrique et son devenir. Et non d’un intérêt particulier pour tel ou tel pays. Les françafricains inféodent des réseaux Africains. ils proposent des idées intéressantes, des révolutions épatantes, qui selon eux sortiront les nations des tréfonds abyssales où elles se trouvent. Le malheur réside dans le faite qu’il y a des enfants du continent Noir qui suivent leur logique, poussés qu’ils sont par la misère et le désespoir. Ces réseaux mafieux qu’il ne faudrait en aucun cas confondre avec la France et son peuple, arment les Africains. Aussi bien les dirigeants que ceux qui s’opposent aux régimes en place. Ils s’enrichissent et gagnent quelque soit le vainqueur de ces guerres fratricides. Il conviendrait de dire que la manière avec laquelle ils opèrent, les propos qu’ils tiennent ne sauraient laisser indifférent tout homme normalement constitué. Oui, tout homme. D’où qu’il vienne. Quelle que soit sa religion. N’est-ce point normal d’améliorer sa situation ? N’est-ce pas humain que d’aspirer à un avenir meilleur pour ses enfants ? Il ne s’agit point ici de condamner ceux-là mais d’interpeller les générations futures sur ces manigances extrêmement dangereuses pour l’épanouissement des peuples. Il ne saurait y avoir de développement sans paix et cela est vérifiable aussi bien ailleurs qu’en Afrique.

Il conviendrait de savoir que les guerres en Afrique ne naissent pas sur le continent, mais en Occident. Tout y est souvent préparé de longues années auparavant. Le choix de l’homme en mettre en place -et voire ceux qui pourraient le remplacer en cas de défaillance du poulain – les moyens obscurs pour y arriver- et surtout les stratégies pour en sortir gagnant. Ainsi, certaines organisations caritatives sont informées en amont de se tenir prêtes à intervenir dans telle ou telle région alors que pour les populations de ces pays, il n’y a rien à signaler à l’horizon. Bien sûr que la responsabilité des dirigeants africains n’est point à négliger ! Il conviendrait pour eux de moins tendre le flanc à la critique, de procéder à une meilleure répartition des richesses malgré le peu de moyens que le colonisateur leurs a laissé ! Entre le CFA et les passe-droits de certains pays Occidentaux sur les matières premières afin de s’assurer qu’ils ne viendront pas les déstabiliser, force est de reconnaître que peu d’argent reste en Afrique pour le développement des pays.

Certains disent ne pas me comprendre. Mon combat ne se situe pas au niveau des hommes, mais des idées. Il ne se situe pas au niveau des pays mais à l’échelle du continent. J’estime à tort peut-être – j’espère à raison,- que tant que ces mafieux françafricains agiront sur le continent noir, il n’y aura nullement de développement de l’Afrique car contraire à leur ambition. J’estime à raison que tant qu’ils seront actifs, le mot paix demeurera une utopie, car ils faudraient bien que ces hommes vendent leurs armes. Ils interdisent les armes chez eux, mais les distribuent à profusion en Afrique !

J’entends souvent ces incitateurs aux crimes crier au génocide ! Mes chairs se crispent lorsqu’ils dénoncent des crimes contre l’humanité ! Mes os craquent, oui craquent comme des feuilles séchées lorsqu’ils doigtent X ou Y en le traitant de dictateur, de despote par eux mis en place ! Mon sang se fige dans mes veines lorsqu’ils disent que l’Afrique doit aller vers la démocratie. Et ils le clament à cors et à cris ! J’ai envie de m’esclaffer face à autant de malhonnêteté, face à tant de cynisme ! J’ai envie de pleurer quand certains africains leurs accordent des rognures d’ongles d’attention. Oui, une grande tristesse m’épouse toute, je n’ai plus de mots, oui les mots me manquent… Mais je n’en veux à personne, car il m’a fallu des années, oh oui, des années pour comprendre leurs plans machiavéliques.

Ce faux processus démocratique à l’occidental va aller à s’accentuant car l’Europe à faim. Les crises économiques successives menacent son équilibre, et ils le recherchent ailleurs, en s’octroyant des richesses d’autres peuples. Quand l’Occident vit dans l’opulence, l’Afrique doit avoir faim; quand l’occident a faim, l’Afrique doit mourir

AUTEUR : Calixthe Beyala


Publié dans contribution

Commenter cet article

W

J'ai vraiment du mal à croire que Madame Beyala soit l'auteur de cette tribune. Si c'est le cas, je comprends que certains aient pu douter de ses qualités d'auteur quand je vois les fautes de
grammaires et les tournures maladroites.

Mais parlons plutôt du fond. Je vois ces temps-ci de nombreuses prises de position de CB au sujet des méchants occidentaux qui s'en prennent aux gentils dirigeants comme Gbagbo ou Khadafi. Tout
cela dénoncé depuis les salons parisiens où pullulent les hommes sensés tirer les ficelles de tout ça. Je m'amuse beaucoup de tous ces révolutionnaires africains binationaux pour la plupart qui
font la révolution tous les 4 matins dans les capitales européennes.

Allez, trêve de paroles, des actes, brûlez votre passeport européen et allez sur le terrain en Afrique faire votre révolution contre les méchants occidentaux qui veulent la peau des africains.

Les pays européens agissent comme tout pays sensé, c'est-à-dire en défendant leurs intérêts stratégiques. Les pays africains sont indépendant depuis 60 ans et il est grand temps qu'ils commencent à
en faire de même. On ne peut pas passer notre temps à dire que c'est la faute des autres. Et c'est encore plus insupportable quand l'auteur de l'accusation est assis au milieu de ces fameux
"autres".


Répondre
R

Chère mademe Beyala,
Je comprends les précautions que vous prenez mais il ne faut pas se voiler la face : l'europe a des gouvernants et les moyens que l'on met en place pour créer le chaos en Afrique, sont des moyens
d'état, financé bien sûr, par les multinationales tentaculaires qui noyautent principalement les états en leur dictant leur conduite. Elles financent tout en occident pour contrôler la marche du
monde. Ce sont elles qui choisissent les présidents occidentaux, qui financent les campagnes et qui financent la redoutable machine de guerre qu'est l'ONU. le peuple, oui le peuple européen est
manipulé, c'est vrai, car on a mis en place un magnétophone géant qui diffuse à longueur de journée des idées que tous doivent partager. Les médias et les journalistes occidentaux sont désormais
des caisses de résonnances. En Europe, plus personne ne pense par lui-même. La vraie dictature est en Europe. Les ONG européennes cachent leur misère morale dans l'aide dérisoire qu'on leur demande
d'apporter à tous ceux que l'Occident blesse tous les jours. Mais si vous remarquez bien, aucune ONG, à ce jour, ne manifeste contre les armes, ni contre la présence criminelle de l'Occident en
Afrique. C'est beaucoup moins dangereux d'aller soigner les plaies et de maintenir les africains sous perfusion. Eh oui! L'occident sait se donner bonne conscience ! Car les occidentaux frappent,
massacrent, blessent, tuent, violent, volent, pillent, corrompent tout ce qu'ils touchent mais...ils ont constamment besoin d'être rassurés sur leurs actes. les leurres qu'ils imposent à tout le
monde leur permettent de bien vivre avec leur conscience, les leurres ? C'est la démocratie, la bonne gouvernance, la liberté, la fraternité, l'égalité, les droits humains, des mots vides de sens
dans leur bouche hypocrite. Nous les africains sommes contraints de les croire sinon ils deviennent encore plus dangeureux. C'est ainsi ! Et comme tout envahisseur, ils ont besoin de collabos ! Et
l'Afrique en regorge ! Car, malheureusement, l'africain ne sait plus ce que c'est que la solidarité et l'amour de l'Afrique et des africains, ses frères. Ne parlons même pas des marionnettes qu'ils
appellent chefs d'état ! Les pauvres !On leur permet de prendre du miel dans le pot mais le miel est souvent amer car toute personne normalement constituée a du mal à s'épanouir dans l'esclavage.
Ils passent leur temps à lutter pour leur survie car le maître est impitoyable. Pour remplacer son esclave, il le tue le plus souvent ou dans le meilleur des cas, il lancent les zombies africains à
l'assaut de son palais pour bien lui rappeler qu'il ne faut jamais mordre la main du maître. les chefs d'Etat africains ont une marge de manoeuvre très limitées et c'est très souvent qu'ils
franchissent la ligne sans le savoir. Et la sanction tombe comme un couperet. Alors, eux-mêmes les occidentaux jettent encore des leurres pour les qualifiers, chefs de républiques bananières,
potentats, incompétence, dictateur et que sais-je encore.
Madame Beyala, ne nous voilons pas la face, il n'y a qu'un seul dictateur, l'Occident, ils n'y a qu'un seul peuple solidaire sur cette planête, l'occidental. Entendons-nous bien, l'Occident englobe
les Etats Unis avec leur chef de guerre, OBAMA, Prix Nobel de la paix. Il n'a pas besoin de se mouiller constamment, son petit roquet Sarkosy veille au grain.


Répondre
N

Mme Beyala, grand merci.

J'ai lu et j'ai lu certaines réactions aux questions. On dirait on s'était entendu avant vous et moi. Je note et je le confirme que c'est ce à quoi je crois, -> Si on se défait de cette emprise
de l'occident, on règlerait nos autres problèmes qui sont étroitement liés avec cette emprise. Vivement donc que tous les africains s'y mettent, s'y mettent. Mobilisons nous. ->
http://www.aaa-now.org/a1mio/fr.html.


Répondre
M

merci CB! le jour où nombre d'entre nous le comprendront, alors commencera le véritable développement de l'Afrique! que pitres, analphabètes vous haïssent et vous calomnient, il s'en trouve des
hommes et pas seulement des africains pour partager votre combat!


Répondre