Revue de presse : ‘’Dakar, Thiès, Mbour, Kaolack, Fatick, … à feu et à sang’’

Publié le par thruthway

http://www.dakaractu.com/photo/art/default/3737009-5553353.jpg?v=1327748452

 

L’arrêt du Conseil constitutionnel sur les candidatures retenues pour l’élection présidentielle du 26 février et les réactions violentes qu’il a suscitées constituent les principaux sujets à la Une des quotidiens du week-end. 

Le Soleil annonce ainsi que ‘’le Conseil constitutionnel valide 14 candidatures’’ à l’élection présidentielle, en soulignant que ‘’Youssou Ndour, Kéba Keinde et Abdourahmane Sarr (sont) recalés’’. 

Le quotidien gouvernemental relève que la coalition FAL 2012 (mouvance présidentielle) ‘’introduit des recours aujourd’hui (samedi)’’. Son obejctif est de faire invalider les candidatures de Cheikh Tidiane Gadio, Idrissa Seck et Macky Sall qui ne seraient pas en règle avec le fisc. 

Le même journal souligne le Mouvement du 23 juin (M23, opposition et société civile) ‘’conteste la décision’’ du Conseil constitutionnel. 

‘’Le conseil constitutionnel valide la candidature de Wade : le Sénégal est chaos !’’, s’indigne L’Observateur qui signale que ‘’le policier Faodé Ndiaue (a été) tué à coup de brique’’, au cours des manifestations qui ont suivi l’annonce de cette décision de justice. 

L’Observateur tente d’expliquer ‘’comment les 5 sages ont mis le feu au pays’’ en donnant les détails d’une ‘’longue et rude journée d’attente’’. 

Enquête annonce la validation de la candidature de Wade sur fond de manifestations de rue, avec ce gros titre : ‘’les premiers pas d’une monarchie’’. 

Le même journal ajoute : ‘’Le Conseil constitutionnel, comme prévu, n’a eu aucun état d’âme à forcer le passage au profit du chef de l’Etat sortant’’. 

‘’Le Conseil constitutionnel avalise la candidature de Me Wade’’, titre sobrement le journal Focus qui constate que ‘’la place de l’Obélisque (a été ) le lieu de prières et de contestation politique du M23’. Focus fait savoir que les candidatures de ‘’Macky, Gadio et Idy (sont) contestées’’ par les partis de la mouvance présidentielle. 

‘’Le Conseil constitutionnel valide Wade : feu sur Dakar’’, renchérit L’As qui ajoute : ‘’un policier tué à Colobane’’. Les journal relaie en même temps les réactions de l’Union européenne et des Etats-Unis qui ‘’appellent au respect de la décision’’. 

Direct Info compare l’arrêt des juges à ‘’examen de passage à la présidentielle’’ avec ‘’14 admis et 3 recalés’’. Sa manchette est illustrée les photos des différents candidats. 

De son côté, La Tribune annonce que ‘’ça brûle partout’’, suite à la validation de la candidature de Wade. 


Sur le même sujet, Walfadjri écrit : ‘’sa candidature passe, Wade jubile, le pays brûle’’, avec les manifestations des jeunes du M23. 

Le Quotidien note une série de violences après la recevabilité de la candidature du président sortant. ’’Wade brûle le Sénégal’’, selon le même journal. 

Les sous-titres qui accompagnent cette annonce sont : ‘’Dakar, Thiès, Mbour, Kaolack, Fatick, … à feu et à sang’’, ‘’Un policier tué à Colobane, ‘’les forces de l’ordre vandalisent les véhicules des opposants et tabassent des journalistes’’. 

Le Populaire indique que ‘’les 5 sages font chavirer le Sénégal dans la violence’’. A preuve, selon le journal, ‘’Dakar, Thiès, Kaolack, Fatick, Diourbel (sont) à feu et à sang’’, ’’un policier meurt, d’innombrables blessés chez les manifestants, plusieurs journalistes agressés par les policiers’’.

Publié dans International

Commenter cet article

KONE MAIMOUNA 31/01/2012 18:54


ca n'arrive pas qu'aux autres. WADE, dégage! c'est lui qui demandait au Président Laurent GBAGBO de laisser le pouvoir pourtant il est le Président légal et légitime, et lui qu'attend t-il pour
déguerpir? Les sénégalais ne veulent plus de lui.