RUMEUR DE DESTABILISATION Grosse panique à Abidjan!

Publié le par thruthway

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRmwWxh-hUTOvrpi1dMz3BAODsFrK-IMnLY1NdKqSmERanIeCs44g

 

Lu pour vous dans la presse pro-ouattara (L'Inter du 28/07/2011)

 

Un vent de panique souffle sur Abidjan. Une rumeur de déstabilisation distillée dans la cité, commence à semer la panique au sein des populations. Si certains citoyens disent n'être nullement ébranlés par ces rumeurs d'attaque extérieure, d'autres y sont visiblement sensibles. A l'évidence, ils sont nombreux ceux qui sont troublés par ces menaces de déstabilisation distillées depuis certaines officines. La preuve que la mayonnaise commence à prendre, ce sont ces longues files observées devant les caisses de certaines grandes surfaces.

 

Depuis quelques jours, des citoyens se massent devant des magasins pour, disent-ils, faire provision. Instruits par les effets dramatiques de la récente guerre, beaucoup y accourent pour acheter de quoi se nourrir au cas où les armes devaient se mettre à crépiter de nouveau. C'est du reste le constat que nous avons fait dans certaines grandes surfaces. Trois mois après les sanglantes violences post-électorales, bien d'Ivoiriens ne semblent pas avoir retrouvé la sérénité totale en dépit des garanties de sécurité que multiplient les nouvelles autorités. Aussi se laissent-ils déstabiliser par ces rumeurs auxquelles les bastions du régime sont le plus sensibles.

 

En effet, ces rumeurs sont à mettre en rapport avec les dernières prophéties d'un illuminé du nom de Malachie; celui-là même qui avait déjà prédit la victoire de l'ancien président Laurent Gbagbo au plus fort de la récente guerre. L'homme de Dieu, qui est entré dans la clandestinité depuis lors, donne de la voix ces derniers temps sous la forme de Cd et sur Internet où il s'emploie à convaincre les partisans de l'ancien régime, qu'un déluge de feu va bientôt s'abattre sur la Côte d'Ivoire; précisément dans la première semaine du mois prochain. Des prophéties qui semblent faire leurs effets dans une certaine opinion, au point de semer la panique au sein des populations.

 

D'où la ruée vers les marchés et grandes surfaces pour faire des provisions. Sait-on jamais. La panique a également gagné l'intérieur du pays, d'où des parents appellent de plus en plus des membres de leur famille à Abidjan pour savoir ce qui s'y passe. Par ailleurs, des habitants de certaines communes comme Yopougon ont repris le chemin de l'exil...interne. A l'approche de la fameuse semaine de tous les dangers, ils trouvent refuge chez des parents et proches résidant dans d'autres communes d'Abidjan, histoire de se mettre à l'abri d'une éventuelle reprise des hostilités.

 

Le gouvernement Ouattara semble prendre au sérieux ces menaces de déstabilisation qui pourraient venir du Ghana, où plusieurs dignitaires de l'ancien régime et des soldats réputés pro-Gbagbo ont trouvé refuge. C'est sans doute là le sens caché des missions effectuées par des membres du gouvernement ivoirien dans ce pays frontalier. Objectif: désamorcer la bombe.

Assane NIADA

Publié dans Sécurité intérieure

Commenter cet article