SINFRA-28 JEUNES BETE ET GOURO DÉTENUS ARBITRAIREMENT PAR LES FRCI

Publié le par thruthway

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTjWjpZz4COgg506ypjNq2fjsak2nawQWoDLXWncxFaA4wBfWEDOA

Ils sont principalement d’ethnie bété  de gagnoa  et  Gouro de sinfra . Au nombre  de 28, entre la vingtaine  et  la  trentaine pour la plupart d’entre eux, ce sont des jeunes hommes plus que  mal  en point que les frci (forces pro-ouattara) détiennent dans  les locaux de l’ancienne gendarmerie  de sinfra  depuis plus  d’un mois pour certains.

 

Sur leur arrestations, les témoignages que nous avons recueillis indiquent que les FRCI de cette zone , commandés par deux individus, un certains « zoum » et un autre du pseudonyme de « Malmo », leur reprochent  à la fois  de cacher des armes ,d’avoir dressé  des barrages, d’être au cœur des litiges fonciers, d’avoir maille à partir avec des allochtones  baoulé, malinké et des allogènes  burkinabés,  etc.

Pour toutes ces raisons que les parents de ces jeunes gens disent totalement ignorer , ils ont été enlevés par les FRCI dans les localités de Tehiri, Sahiri , Nikedi , pour la zone de Gagnoa et dans les villages  de Zamandji, Douafle, Nagadou, pour la région Gouro de Sinfra.

 

Leurs geôliers  exigent à présent des rançons dont les  montants varient entre 200.000CFA et 500.000 CFA en vue d’une probable  libération. Ces montants, peuvent comme dans un marché, être négociés. 

C'est un ainsi que marche le nouvel Etat de droit de Alassane Ouattara.

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article