Soutien au Président Gbagbo: Déclaration de Cœur De France Monde à la Place de la Nation à Paris, le 23-01-2011

Publié le par thruthway

http://ci.telediaspora.net/portail/portail/photo/image/Medard_Ntep_Meeting.jpgChers frères et sœurs, Au nom de l’association de droit français Cœur De France Monde dont je suis le Président, je voudrais vous dire que si je suis ici aujourd’hui devant vous avec mon collaborateur Alphonse Fouda, c’est pour vous apporter notre soutien, notre réconfort et notre message d’espoir et de paix. Comme je viens de le dire, nous sommes plutôt une association qui œuvre pour la justice et contre les inégalités, nous ne sommes pas un parti politique. Mais justement, parce que nous sommes pour la justice sous toutes ses formes que nous ne pouvions pas rester les bras croisés devant l’injustice dont le peuple de Côte d’Ivoire est victime aujourd’hui.

En effet, voilà qu’un complot ourdi par l’impérialisme vise aujourd’hui à faire payer au Président de Côte d’Ivoire Monsieur Laurent GBAGBO, son audace et son combat pour le panafricanisme. Ce complot a été planifié depuis de nombreuses années, attaque des rebelles en 2002, sans qu’on voit cette soi-disant Communauté Internationale s’en émouvoir le moins du monde.

Les suppôts de la Françafrique, Bongo fils, Eyadema fils, et bientôt Wade fils, osent donner des leçons de démocratie à la Côte d’ivoire, des gnakoués incapables de gagner une élection dans leur pays respectif.

Les assassins de Thomas SANKARA et tous ceux un peu partout à côté sont fatigués mais malgré tout s’accrochent au pouvoir osent envoyer une armée de trouffions pour combattre nos frères hospitaliers de Côte d’Ivoire, ceci est inacceptable, et nous ne l’accepterons jamais.

Les suppôts de Monsieur Sarkozy qui ont accepté de couvrir le sale boulot que l’armée française s’apprête à faire en Côte d’Ivoire, doivent savoir qu’ils n’auront plus jamais la conscience tranquille.

Quant à Monsieur Dramane Ouattara, nous lui conseillons une fois plus, de ne plus semer la haine et le désordre en Côte d’Ivoire, en laissant des veuves et des veufs derrière lui, comme c’est le cas à chaque fois qu’il met son nez dans les affaires de ce pays.

Dans « La Lettre du Continent » N° 602 du 23 décembre 2010, on peut lire qu’en 2007, juste avant la signature des accords de Ouagadougou, un Chef d’Etat voisin dit au Responsable de la politique Africaine sous Monsieur Jacques CHIRAC , nous citons : « je laisse croire à Laurent GBAGBO qu’il peut remporter les élections, mais il les perdra quel que soit le scénario ». Voilà bien qui montre que ce qui se passe aujourd’hui a été planifié de longue date, raison pour laquelle on a imposé les élections au Président GBAGBO alors même que l’ONU devait désarmer les rebelles et ne l’a pas fait.

Nous n’allons pas revenir sur les faits de ces huit dernières semaines que vous connaissez tous.

Nous disons seulement au Président Laurent GBAGBO, vous êtes le Président élu de Côte d’Ivoire, vous devez résister contre les donneurs de leçons qui ne font pas mieux chez eux ; ils ne voient que la paille qui dans votre œil mais refusent d’enlever la poudre dans le leur. N’ayez aucune peur ni crainte, le peuple et la jeunesse ivoiriens et africains vous soutiennent car c’est de l’avenir de l’Afrique et non de la seule Côte d’Ivoire dont il est question.

Président GBAGBO, tendez la main à tous les fils et filles de Côte d’Ivoire parce que c’est votre rôle mais ne cédez en rien sur l’essentiel, le peuple est derrière vous. Vous allez vaincre.

Vive, le Président élu Laurent GBAGBO,

Vive la République libre et souveraine de Côte d’Ivoire

© Source : CDFM

 

Publié dans International

Commenter cet article