Sarkozy rate son attentat contre le Mouvement des Africain-français : échec et MAF !

Publié le par thruthway

campagne-ump.PNG

 

 

Comme on dit d’habitude, l’argent ne fait pas tout. En voulant commettre un attentat républicain anti-républicain et  ridicule contre le Mouvement des Africain-français (MAF), l’UMP a utilisé un pétard mouillé. Malgré sa machine à détruire, infernale et criminelle -pas prosaïque pour un sou-, l’ogre s’est mué en moustique avec un dard brisé empêchant la succion du sang et la montagne a accouché d’une souris.  Sentant qu’un vent, le sirocco (vent saharien violent, très sec et très chaud), soufflait en plein Paris, sachant qu’un volcan humain devait se déplacer au Palais des Congrès pour le MAF, l’UMP a tenté de tuer la manifestation dans l’oeuf. Ambiance.

 

Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP a donc organisé une réunion publique à la hâte. Prévue à la même date que le congrès du MAF le samedi 14 avril mais, plus tôt, c’est à dire à 10h30. La daube s’est déroulée à la Salle Gaveau  à Paris et était intitulée : « La France avec les printemps africains ». Il fallait donc court-circuiter la manifestation du MAF. Tout un programme. Il décida d’inviter des leaders africains en vue de la captation des voix de la diaspora et surtout, d’empêcher les ambassadeurs invités au Palais des Congrès de se déplacer, ainsi que les ressortissants de ces pays en France. Étaient présent:

 

Le Secrétaire général du RDR (Côte d’Ivoire), Amadou Soumahoro

Le Ministre-conseiller spécial du président Macky SALL, Mahmoud Saleh (Sénégal)

les anciens Premiers ministres guinéens : Cellou Dalein DIALLO (Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée), Sidya TOURÉ (Président de l’Union des Forces Républicaines), Lansana KOUYATÉ (Président du Parti de l’Espoir pour le Développement National)

 

A cette occasion, un accord de partenariat entre l’UMP et le RDR d’Alassane Dramane Ouattara a été signé. Mais, l’UMP, entourée de ses sous-fifres, Antillais comme Africains (Africain-français) qui doivent tout à l’Afrique, n’a même pas pu réunir plus de…200 individus. Et dire qu’au Palais des Congrès il y avait plus de 4000 personnes. Le parti majoritaire  ne s’attendait sans doute pas à un match aussi âpre. On peut reconnaître dans la vidéo en dessous, notre frère Claudy Siar, Délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, en chef des ennemis de l’Afrique et/ou opportunistes. Le virage à droite de Claudy Siar étonne et détonne. Comment peut-on se saborder ainsi ? Sans vergogne, par ambition personnelle, n’écoutant que son ego, il a trahi ses idéaux. Encore faut-il savoir s’il en avait…

 

Ces nègres de maison se souviennent-ils des bombardements initiés par Sarkozy en Afrique ? C’est probablement trop leur demander car seule leur carrière importe. Le reste, ils s’en contrebalancent. C’est vrai, libre à chacun de faire ce qu’il veut mais, pactiser avec le diable -n’ayons pas peur des mots-, c’est montrer son vrai visage. Cautionner une politique raciste et xénophobe est pire que la félonie dont font preuve ces gens. Heureusement, aujourd’hui en France, ils deviennent plus que minoritaires. D’ailleurs, Nicolas Sarkozy s’est toujours appuyé sur des personnes sans envergure, n’ayant aucune équipe pour les accompagner de façon à pouvoir les lâcher une fois le temps venu. Pas besoin d’énumérer les noms de ceux qui ont fait partie de ce mouvement de division et qui ont payé au prix fort leur déloyauté.

 

TF1 a fait tout à l’heure, pendant le journal de 13h, un petit reportage sur Jacques Cheminade qui était au congrès du MAF. Pas un mot sur François Hollande. Cherchez l’erreur. L’UMP a donc raté son attentat contre le Mouvement des Africain-français. C’est échec et MAF ! François Hollande a pris des engagements fermes, pour faire cesser les discriminations dont sont victimes ces Français venus d’ailleurs. Nous le prendrons au mot s’il est élu…

 


 

Source: allainjules.com 

Publié dans International

Commenter cet article

Camille Acristem 17/04/2012 00:00


Bien joué ! Il faut souligner ce genre de choses.