TEMOIGNAGE A LA GLOIRE DE L’ETERNEL DES ARMEES: La main de Dieu a fait échec à leur projet de mise à mort de ma famille

Publié le par thruthway

http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/10/Dosso-C.-Rodel.jpg

 

 

Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, Apocalypse 12-11.

 

maison-brulee-Dosso-Rodel.PNG

maison-brulee-Dosso-Rodel.2.PNG

maison-brulee-Dosso-Rodel.3.PNG


 

Frères et sœurs, j’ai vécu une  méchanceté humaine tout à fait minime aux drames quotidiens vécus par les ivoiriens placés sous contrôle militaire par le couple Ouattara-Sarkozy.  Toutefois, je veux m’efforcer à faire partager avec les ivoiriens ce petit événement. Mon objectif n’est point de voir les Hommes s’apitoyer hypocritement sur mon sort et celui de ma famille mais plutôt amener ceux qui n’ont pas encore pris conscience de la dimension spirituelle de notre lutte à le faire. Afin que l’ivoirien réalise que cette lutte n’a aucun autre aboutissement que la victoire du bien sur le mal comme promis. Par conséquent, dans ce conflit ivoirien, malgré sa puissance, ses manigances, ses ruses, le méchant ne saurait prospérer. Mieux, quand Dieu parle, il exécute toujours sa parole et sa parole sur la nation ivoirienne court vers son accomplissement.

 

En effet, après la chute du Président Laurent Gbagbo, je me suis retrouvé,  par la grâce de Dieu, avec ma famille au grand complet dans un pays voisin où j’ai aménagé le premier niveau d’un petit immeuble inachevé à l’intérieur du pays pour y loger. Moi-même, j’y suis régulièrement. Au mois de Septembre 2011, une servante de Dieu vient voir ma femme pour lui dire de la part de l’Eternel, s’appuyant sur la bible, que nous devrions quitter les lieux avant Avril 2012 (mois de pâques, voir détail en Josué 5 à partir du verset 9) qui annoncerait des violences en Côte d’Ivoire. Ces grandes violences pourraient commencer de façon ciblée par les refugiés avant sa propagation en Eburnie.  Malheureusement, ma famille était au nombre des cibles.

 

La dernière semaine du mois de mars 2012, un homme de Dieu nous rend visite et nous demande de la part de Dieu de quitter les lieux en urgence.  Dans le respect de la parole Divine, nous quittions les lieux. Ma famille aménageait chez d’autres refugiés pendant que moi je déménageais à la capital chez un jeune frère lui aussi refugié. 

 

Nous retournâmes sur les lieux le Samedi 20 avril 2012 pour récupérer quelques effets vestimentaires. Nous fûmes très surpris de constater que le plafond de la chambre à coucher  était en partie brulé. Un tour dans le Plafond nous laisse pantois. Des individus, à partir de la partie inachevée de l’immeuble ont eu accès au plafond qu’ils vont d’abord perforer puis asperger de pétrole avant d’y mettre le feu. On trouvera sur les lieux le bocal qui contenait le liquide inflammable. (Voir les photos )

 

Après leur forfait, les criminels sont partis, heureux du travail bien fait. Ils pouvaient désormais attendre à distance pour voir tout bruler. Charles Rodel Dosso, sa femme, leurs enfants et toutes leurs affaires. Malheureusement pour eux, ils ignoraient la parole de Dieu qui dit que rien n’arrive aux enfants de Dieu sans les avoir prévenus. Mieux, les anges de l’Eternel campent autour de ceux qui le craignent.  L’incendie  mis par les mains obscures en notre absence,  a été circonscrit de la plus belle des manières. Même, toute la partie du plafond (en matière plastique) couverte du pétrole ne sera pas consumé par le feu. Tout s’est passé comme si quelqu’un, à l’aide d’un extincteur avait arrêté net la propagation du feu même dans le pétrole. Qui est celui-là qui peut ainsi sauver le faible des griffes du puissant ???? C’est l’Eternel des armées ! ! ! ! Que Gloire lui soit rendue.

 

Ainsi, après nous avoir coupés tout moyen de subsistance (blocage des comptes, des salaires, …) dans l’espoir que la misère nous fasse renoncer à notre conviction d’une Côte d’Ivoire libre, autonome disposant elle-même de ses richesses, en désespoir de cause, les sbires de la France sarkozyienne ont décidé de nous faire taire physiquement. Aussi, espèrent-ils que tuer un, deux ou trois Ministres du Président Gbagbo empêcherait la restauration de la Côte d’Ivoire. Non ! ! ! Cette restauration est irrévocable car divine. La détermination du peuple ivoirien à recouvrer sa dignité bafouée, sa liberté n’est liée à aucun Ministre de Gbagbo encore moins au plus moindre d’entre eux que je suis. En vérité, Gbagbo a planté la graine de la liberté et de la dignité en chacun des ivoiriens. Et cette graine, malheureusement pour les bouffons de Sarkozy, a germé depuis longtemps.  Mieux, Dieu Lui-même est au contrôle et a décidé de nous livrer l’homme de l’occident et ses forces d’occupation.

 

Pour ces attaques (mon logis mais également celles des camps de refugiés) prédites comme prémices de la douloureuse libération de la nation ivoirienne, nous voudrions simplement bénir le Seigneur. Invoquer son Nom pour qu’Il nous couvre davantage du sang glorieux de Christ afin que nous soyons au nombre des élus devant entrer dans la nouvelle Côte d’Ivoire.

 

Ce témoignage,  pour rappeler au malin qu’il ne triomphera pas du juste et inviter les ivoiriens qui désespèrent de la Côte d’Ivoire, à la patience. Que chacun aie l’assurance que Dieu accomplit toujours sa parole. Bien plus, que dans cette bataille, que tous ceux qui épousent la vérité ne manquent pas de la manifester malgré les tribulations, car Christ par son sang a déjà vaincu le monde à notre profit (Jean 16-33).  En vérité, nul ne peut nous faire de la peine car nous portons sa marque (Galate 6-17). La victoire promise aux justes est irrévocable et court vers sa réalisation. Nous sommes pratiquement au terme de notre souffrance pourvu que nous y croyions. Ce, en nous tenant tous prêts à apporter notre pierre à la conquête de notre dignité confisquée.

 

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

 

Le Ministre CHARLES RODEL DOSSO

Publié dans contribution

Commenter cet article

KONE MAIMOUNA 26/04/2012 20:00


Merci Monsieur le Ministre pour ce brillant témoignage qui nous va droit au coeur. Sachons que quelque soit la longueur de la nuit, le jour finit par se lever. Nous avons foi en cette libération
de la Côte d'Ivoire et cela pour très bientôt.


Que dieu vous garde et vous protège de là où vous êtes. la délivrance n'est plus loin car Dieu a un plan glorieux pour la Côte d'ivoire.


 

MAGNAN 26/04/2012 12:52


Mon cher Ministre


Comme vous le dites si bien, l'éternel ne laissera pas impuni les crimes du couple Sarkozy - Outtara. Les francs maçons n'auront pas raison du christianisme. Du courage, dieu nous soutient