Ouattara appel au boycott du cacao ivoirien, une folie qui risque de le perdre

Publié le par thruthway

http://news.abidjan.net/photos/photos/cacao3.jpgAprès avoir appelé à la guerre contre un pays qu'il aspire à gouverner, Alassane Ouattara a appelé hier dimanche à un boycott du cacao ivoirien dès ce lundi dans le but d'assécher les caisses de l'Etat pour contraindre le président Gagbo à la démission.

C'est un appel assorti de menace pour celui qui ne s'exécuterait pas. "Quiconque ne respectera pas cette interdiction sera passible de sanctions", a déclaré dans un communiqué le camp Ouattara, qui est retranché dans l'hôtel du Golf d'Abidjan sous la protection de casques bleus.

Cette nouvelle trouvaille, si Alassane Ouattara n'y prend garde finira par le perdre. 

Car ces différents appels, très peu suivis, à boycotter l'économie ivoirienne finissent par convaincre même les plus sceptiques que le sort du peuple, il n'en a cure. Car comment comprendre cet appel à boycotter le cacao ivoirien, quant on sait que plus de la moitié de la population vit de cette culture d'exportation. Comment ce brave peuple des paysans vivra, si ce boycott arrivait à être effectif? 

Son obsession à vouloir accéder coûte que coûte au palais présidentiel finira par le perdre politiquement. Car si les paysans n'arrivaient pas à écouler leurs produits, au lieu de s'en prendre au président Gbagbo, ils s'en prendront à lui, comme la cause de leur malheur. On peut le dire en toute certitude, celui qui a conseillé cette nouvelle trouvaille à Ouattara, a été mal inspiré.

Alassane Ouattara montre dans ce cas précis, son manque d'une stratégie politique véritable pour amener le peuple à l'aimer.

D'ailleurs on se demande bien dans quelle mesure le commerce du cacao sera affecté dans la mesure où Laurent Gbagbo contrôle toujours les principales institutions du pays, dont les ports et l'armée.

Un exportateur de cacao a indiqué qu'il comptait procéder comme à l'accoutumée ce lundi matin en attendant des éclaircissements demandés au camp Ouattara..

 

source: agence reuter

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article