Une nouvelle preuve de la tribalisation de l’armée ivoirienne sous le régime Ouattara: 2164 nouvelles recrues en examen au HMA

Publié le par thruthway

http://img.over-blog.com/500x333/4/20/63/33/FRCI_chaussures_ridicules.jpg

 

 

Alassane Dramane Ouattara poursuit sa politique ségrégationniste qu’il a baptisée «rattrapage». En effet, du 6 au 21 mars 2012, ce sont 2164 éléments de la rébellion armée, majoritairement originaires du nord du pays, qui ont effectué une visite médicale à l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA). Ces combattants pro-Ouattara qui ont activement participé au renversement du président Gbagbo, en avril 2011, avec l’aide de la France et de l’Onuci, veulent intégrer la «nouvelle» armée ivoirienne version Ouattara.

 

Selon des sources médicales et militaires, ils ont pour cela subi un certain nombre de tests médicaux sans pour autant remplir les conditions préalables de recrutement. Autre fait notable, ces ex-rebelles ne savent, pour la plupart, ni lire, ni écrire. Ils iront grossir l’effectif des militaires du camp d’Akouédo et/ou de la marine nationale. Ce recrutement est qualifié d’irrégulier et de «parallèle», par des sources militaires crédibles, parce qu’il ne répond ni à un communiqué d’appel public ni à l’ouverture d’un quelconque concours d’insertion dans l’armée. Il concerne uniquement les ex- rebelles composés majoritairement de ressortissants du nord et cache visiblement des visées de création d’une milice tribale au sein de l’armée nationale.

 

C’est le énième recrutement dans l’armée concédé par le pouvoir Ouattara aux éléments de la rébellion armée (sûrement en signe de reconnaissance). Comment obtenir une armée de valeur et républicaine avec un tel recrutement tribal et au rabais ?

 

La Côte d’Ivoire marche-t-elle sur la tête désormais

 

Source: Notre voie du 24/03/2012

Publié dans Actualité militaire

Commenter cet article

landry 26/03/2012 23:53