Visite du Fpi à la Maca : Les nouvelles fraîches de Laurent Akoun et d’Alphonse Douati

Publié le par thruthway

http://www.civox.net/photo/art/default/4691958-7008417.jpg?v=1346739750

 

 

Le samedi 8 septembre 2012, la Direction du Fpi -conduite par le Président Miaka Ouretto et le Secrétaire Général par intérim Dr Kodjo Richard - s’est rendue à la Maca (Maison d’arrêt et de Correction d’abidjan) pour s’enquérir de l’état général du Secrétaire Général Akoun Laurent et de son adjoint Dr Douati Alphonse.

 

Le président Miaka Ouretto et sa délégation (15 personnes dont des vice-présidents, des secrétaires généraux- adjoints et des secrétaires nationaux) ont pu constater que le Secrétaire Général Akoun Laurent et le Secrétaire Général-adjoint, Douati, Alphonse se portent intellectuellement, moralement, physiquement et psychologiquement bien. La visite a duré 2h00, de 11h30 à 13h30 mn. Les responsables du journal “Notre Voie” ont pris part à la rencontre, au nom de l’entreprise “La refondation S.a” dont M. akoun Laurent est le Pca.

 

C’est le dimanche 26 août 2012, aux environs 14h 00, que le Secrétaire général et Porte-parole du Fpi, akoun Laurent a été interpellé au corridor de l’entrée nord d’adzopé, par une dizaine de Frci (forces pro-ouattara) commandée par le chef de la brigade de gendarmerie de ladite ville. Poursuivi pour «trouble à l’ordre public», le Secrétaire général et Porte-parole du Fpi, Aakoun Laurent a été jugé le 31 août 2012 à abidjan et condamné en 1ère Instance à 6 mois de prison ferme, 1 an de privation de droits civiques et 1 an d’interdiction de séjour à abidjan. Le Fpi a interjeté appel.

 

Avant lui, le 18 août 2012, le Secrétaire général-adjoint chargé de l’action Gouvernementale, Douati alphonse avait été arrêté, conduit à la Dst puis à la Maca. Motif ? «…atteinte à la sûreté de l’Etat…». Il y est toujours dans l’attente de son procès.

 

Depuis le 11 avril 2011, c’est la première fois que la Direction intérimaire du Parti obtient la permission officielle de rendre visite aux responsables Fpi emprisonnés. Elle est toujours dans l’attente des “permis de communiquer”

 

- qu’elle demande depuis plus d’un an à la Justice ivoirienne

 

- afin de rendre visite au président Pascal affi N’guessan (bouna), le vice-président Aboudrahamane Sangaré (Katiola), la vice-présidente Simone Ehivet Gbagbo (Odienné), le Premier ministre Gilbert Aké N’gbo…

 

Fait à Abidjan, le lundi 10 Septembre 2012

 

Le Snacom

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article