VOICI LE FILM DE L’ÉLECTION DE Mme DLAMINI ZUMA A LA TÊTE DE LA COMMISSION DE L'UA

Publié le par thruthway

zuma.PNG

 

Madame Dlamini Zuma est donc la nouvelle présidente de la commission de l'Union africaine. Elle a été élue au terme d'une journée tendue et riche en rebondissements.


Dés le début de la journée, il était clair en effet qu'aucune avancée significative n'avait été opérée depuis la dernière élection, et que tous les états campaient sur leur choix. Les pays africains francophones ayant pris fait et causes pour le Gabonais jean Ping, les autres pour Mme Dlamini Zuma la sud africaine. Au vu du blocage qui se profilait à l'horizon certaines hypothèses ont même commencé à être avancées. L'une de ces hypothèses était que l'assemblée des chefs d’État qui est souveraine nomme un président intérimaire jusqu'en janvier 2013. Parmi les noms avancés, celui de l'algérien Lamamra fonctionnaire au sein de l'union africaine.


C'est dans ce climat que s'est déroulé le premier tour, où contrairement aux dernières élections, Madame Dlamini Zuma s'est retrouvé en tête avec 27 voix contre 24 pour Jean Ping. Rappelons que pour être élu, le président de la commission devrait obtenir les 2/3 des suffrages soit 34 voix. Au second tour, Jean ping a commencé à perdre quelques soutiens, et n'a obtenu que 22 voix contre 29 voix pour Madame Dlamini Zuma. Le suspens a continué jusqu'au troisième tour, puisque Madame Dlamini Zuma a obtenu 33 voix contre 18 pour jean Ping.

 

On croyait qu'à ce point Jean Ping se serait retiré afin d'éviter le blocage observé la dernière fois, mais le gabonais a voulu tomber les armes à la main, et certains pays comme le Niger, la Côte d'Ivoire et le Kenya ont organisé la résistance afin d'obtenir à défaut de l'élection de Jean Ping, un blocage qui aurait évité l'élection de Madame Dlamini Zuma. Toutes ces énergies seront vaines, car au quatrième tour Jean Ping n'obtiendra que 14 voix contre 37 pour Madame Dlamini Zuma qui a ainsi été élue présidente de la commission de l'Union africaine.


Cette défaite du gabonais Jean Ping est une grande défaite pour tout le système françafrique. Rappelons que M. Jean Ping est considéré par bon nombre de chefs d'états africains comme un pion de la France et donc de l'occident. Nous pouvons déjà parier que cette défaite aura des répercussions sur les relations entre l'union africaine et l'union européenne, grande pourvoyeuse de fonds au profit de l'UA. Espèrons que cette victoire de l'Afrique digne sur les puissances occidentales soit le signal d'une nouvelle ère dans les relations Nord-sud



ACC-Communication

Publié dans International

Commenter cet article