Voici pourquoi Bédié sacrifie le Pdci au profit du régime Ouattara

Publié le par thruthway

http://www.ael225.net/image.php?action=display&id_page=5809

 

Cet article de la « Lettre du continent » que nous mettons à votre disposition vous permettra de comprendre enfin pourquoi devant la mort programmé du Pdci face au Rdr (le parti d’Alassane Ouattara), Henri Konan Bédié reste inactif.

 

La galaxie de Henri Konan Bédié (HKB) brille sous Alassane Dramane Ouattara (ADO) Faiseur de roi lors de la présidentielle de 2011, HKB conserve une très forte influence dans les coulisses du palais d'Abidjan. A la grande joie de son entourage. Enquête.


Renversé en 1999 par feu Robert Gueï, Henri Konan Bédié, dit HKB, 77 ans, n'a pu retrouver le trône en or de Félix Houphouët-Boigny. Il continue cependant de tirer
pleinement profit de sa nouvelle idylle avec le président Alassane Ouattara, née de la crise postélectorale, afin d'obtenir de confortables situations pour ses proches ou les membres de sa famille. Son épouse, Henriette Bomo Koizan, pourrait ainsi voir très prochainement son ONG caritative Servir être déclarée d’utilité publique. Un statut qui lui permettrait de bénéficier de fonds gouvernementaux substantiels.

 

Fils du "Bouddha de Daoukro", Jean-Luc Bédié officie comme conseiller spécial chargé de l’économie et des finances au palais présidentiel. Il joue en duo avec le Français Philippe Serey-Eiffel, coordonnateur des conseillers de la présidence chargé de la réforme financière de l'Etat. Pour ce poste, Jean-Luc Bédié, diplômé de l'University of Hartford (Etats-Unis), a dû démissionner de la présidence de Hudson, sa société d’intermédiation boursière.

 

De son côté, son frère Patrick Bédié travaille au sein du département café-cacao du trader Novel Commodities SA. Il vient d'étendre le périmètre de ses activités à l’importation du riz en Côte d'Ivoire, via un agré-ment spécial accordé par le ministre du commerce Dagobert Banzio, un proche de HKB.

 

Sa fille Lucette Bédié vient d'être nommée DGA de la Société des palaces de Cocody (SPDC), établissement public de gestion des hôtels de l'Etat ivoirien, dont l'Hôtel Ivoire et le Golf Hôtel. Annoncé comme le possible successeur de Guillaume Soro à la primature, l'ex-ministre des finances et neveu de HKB, Emmanuel Gnamien N’Goran, a dû renoncer au poste au profit de Jeannot Ahoussou-Kouadio. Lot de consolation : il vient d'être promu au sein de l'inspection générale de l'Etat, structure sous tutelle de la présidence.

 

Le président du PDCI a également fait adouber son beau-frère, Guy Koizan, à la tête de la banque publique Versus Bank. Reste encore à caser certains fidèles lieutenants, à l'instar d'Emile Ebrotié, son conseiller en communication.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

RENEE-M. KANGA 08/05/2012 01:10


Que reprochez-vous concrètement à Henri Konan BEDIE? Rien, absolument rien! Vous relayez tout simplement des informations totalement erronées sur lui et sa famille... Le titre de votre article
n'a rien à voir avec son contenu! Article nul et n'ayant aucun impact sur le quotidien des Ivoiriens.Sont-ce les enfants du Président du PDCI ou lui qui ont percé le "sachet" de la
ménagère??? Ou bien ce sont eux qui font que la jeunesse bardée de diplômes ne trouve pas d'emplois? Ou enfin ce sont les BEDIE, qui ont sinistré la quasi-totalité des entreprises installées en
CIV??? Soyons sérieux et arrêtons les dénigrements inutiles et malsains... HKB, sa famille biologique et ses enfants ont assez souffert ainsi que le PDCI-RDA! Laissez-les en paix et cherchez les
causes de votre mal-être ailleurs.