Yopougon: Des gendarmes menacent !

Publié le par thruthway

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTh9qzQ7unl3Yeq9Hq0Knnk2EuFiBi_KM1T9AOnUnHbM0n1VnjRRw

Le deuxième affrontement entre les éléments de Forces républicaine de Côte d’Ivoire (Frci) et les gendarmes de l’escadron de Yopougon Toits rouges, le mercredi 22 juin 2 0 11, pourrait constituer la goutte d’eau de trop dans le vase.Au lendemain de cette sanglante altercation, au cours de laquelle une femme est décédée d’une balle perdue, les gendarmes sont rentrés dans une colère noire.De fait, plusieurs éléments de ce corps d’élite qui nous ont joints ont été sans retenue. « Il faut que ceux qui sont en face (éléments de Frci, Ndlr) aient du respect pour nous. Nous faisons tout pour éviter des affrontements, alors que c’est tout à fait le contraire chez eux, comme s’ils voulaient nous pousser à bout.

Nous avons été formés au métier des armes, à la discipline et au respect des lois. C’est pourquoi, jusqu’à présent, nous observons et quelquefois acceptons les humiliations que nous subis – sons. Mais chaque chose a une fin. Et c’est ce que nous voulons maintenant», a martelé l’un de nos interlocuteurs qui s’est présenté comme un maréchal des logis chef (Mdl/chef), issu d’une unité de gendarmerie.

Un autre à ses côtés, qui s’est voulu plus clair, a dévoilé une partie des intentions des gendarmes en cas d’une nouvelle provocation. «C’est la dernière fois que nous sommes attaqués sans que nous n’apportions la riposte appropriée. Nous avons toujours été à l’écoute de notre hiérarchie qui nous demande de mettre balle à terre chaque fois que nous faisons des rapports. Elle est en train de régler tous les problèmes liés à la cohabitation. Il n’est donc pas normal qu’ils s’en prennent aux gendarmes», a-t-il déploré, évoquant des cas d’exactions, sous le couvert de perquisitions de domiciles. Il a cité un exemple à Koumassi où un gendarme avait été abattu en avril et deux de ses compagnons rudoyés bien qu’ils aient présenté leurs cartes professionnelles.

Pour ces gendarmes, entourés au moment de la conversation par plusieurs de leurs frères d’armes, beaucoup d’entre eux partagent leur envie d’en découdre en cas de «dérapage injustifié» . Sans le dire ouvertement, des gendarmes sont prêts à faire face à «toute tentative de les humilier ou de les spolier de leur matériel de travail» , a fait remarquer un observateur. La hiérarchie militaire doit intensifier les démarches afin que gendarmes et Frci cohabitent pacifiquement.

Source: M’BRA Konan – Soir Info

Publié dans Sécurité intérieure

Commenter cet article

mossi dramane 28/06/2011 15:40


il ne saurait et ne devrait avoir de cohabitation facile entre ces deux entité. dans la mesure ou l'un est tout le contraire de l'autre.
1-sur le plan intellectuel: les gendarmes sont allés à l'école,ont des diplômes dont le très fameux bac ou des équivalences les frci sont des bouviers analphabètes et sauvages qui bien souvent ne
parvienne même pas à lire leurs vrais noms.ce que l'on pourrais qualifier d’intellectuel dans leurs rangs sont issue des écoles coraniques dites "madrassa"...entre nous, quel bon diplôme peut-on
obtenir d'un endroit où des élèves côtoient des animaux domestiques ?

2-sur le plan disciplinaire: les gendarmes sont très enclins aux ordres de la hiérarchie militaire et formé d'ailleurs à cet effet. c'est d'ailleurs par respect à cette règle légendaire de la
gendarmerie qu'ils ont fait défection en préférant répondre aux injonctions de leur chef; j'ai nommé "ce traître" de kassaraté.

3- au niveau de la tenue: les gendarmes sont toujours bien habillé de la tête aux pieds ce qui est tout le contraire des frci qui sont très souvent vêtus de guenilles, on aurait même dit des
mendiants où parfois des gangsters sortis tout droit des westerns.les différentes tenues des frci dont la maladroite diversité ne se compte plus sont parfois ridicules à voir. on en voit souvent
qui sont vêtus d'habits de plusieurs corps à la fois. un béret de gendarme sur une tunique de douanier ou de vigile même parfois, le tout accompagné d'un pantalon treillis d'agent des eaux et
forets.
la liste des points de comparaison entre les deux entité est exhaustives vous savez ?
mais il faut toutefois que les gendarmes sachent que ces exactions contre leur personnes est un signe du ciel pour leur dire que le traître n'a jamais eu de place de choix encore moins de digne
sépulture...et puis qui sais ? En même temps un appel à la révolte qui pourrait enfin délivré ce brave peuple de Côte d'Ivoire.