Yopougon: Des domicles pillés par les FRCI, la preuve en image!

Publié le par thruthway

Ceci s’est passé à yopougon,  plus  particulièrement dans le quartier de sicogi, réputé  être favorable au président Gbagbo.C'était le lundi 09/05/2011.  

Ce jour-là, très tôt le matin, des éléments  des forces pro-ouattara se réclamant du commissaire Bamba se sont rendus  dans ce quartier pour procéder, selon eux, à des perquisitions.

La sélection des domiciles à visiter a  été faite sur  la seule base de l’appartenance ethnique.  C’est ainsi que deux domiciles appartenant à des bétés (l’ethnie du président Gbagbo) ont été perquistionnés  à l’absence des occupants. Et cela, sur indication d’un miltant du RDR (le parti politique de Ouattara) habitant le même quartier.

Au lieu d’une perquisition selon les règles du droit, on a plutôt assisté à un véritable cambriolage des biens d’autrui. Ce sont en réalité à des voleurs et criminels professionnels que les honnêtes personnes du quartier de sicogi ont eu à faire.

Cela ne peut qu'être ainsi si on recrute dans les prisons civiles pour constituer une armée.

Après leur passage, nous nous sommes rendus dans l’un des domiciles visités par les forces pro-ouattara, voici ce que nous avons trouvé. Regardez la vidéo ci-dessous qui présente les images, c’est sans commentaire !

 

 

Voici comment se comporte la nouvelle armée républicaine du régime Ouattara.

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article

C

Chers amis, laisser de coté les objets que les burkinabés, maliens, sénégalais et autres mercénaires à la solde de ouattara prennennt comme butins deguerre ou leur solde selon Jeanne Ouleto.
Interessez vous à la vie humaine qui n'a aucune valeur pour ces tueurs qui ne savent ni lire ni écrire donc ignorant les lois élémentaires des guerres aujourd'hui. Pour me résumer , sachez
simplement que, avent cette crise, un officier burkinabé, sous le couvert de l'anonimat, avait adressé un message aux ivoiriens. Les tueries en serie que ouattra allait et est entrain de perpetrer
avec ses tueurs armés. Allez visiter les village de Lakota et de Sassandra, sous prétexte que des jeunes origina&ires de ces localités auraient convoyé des mercenaires liberiens dans ces
contrées pour tuer les malien, guinéens et burkinabés, les hommes de ouattara se livrent à des tueries massives des autchtones . En fait leur objectif est de tuer le maximum d'ivoiriens issus des
régions forestières pàour installer les burkinabés. Aujourd'hui, il n'y a ni police ni gendarmerie en Côte d'Ivoire. Chose grave, tous les soldats FRCI ne parlent que le Dioula et il ne protègent
que les gens issus de cette ethnie, les baoulé(heureusement pas eux tous)qui les soutiennent ne savent pas encore ce qui nous attend. Aujourd'hui chez nous on ne parle plus on murmure. Les journaux
sont unitaires, et Tiburce Koffi et son frère Venance Konan tous des adèpes de la drogue applle cela la liberté de la presse.


Répondre